En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Qu’est-ce qu’un sexologue ?


Le titre de sexologue n'étant ni protégé, ni réglementé, n'importe qui peut se déclarer sexologue. Un sexologue est avant tout un professionnel de santé (médecin, psychiatre, psychologue…) titulaire d’un Diplôme Inter-Universitaire (DIU) de Sexologie ou de Sexualité Humaine qui s’effectue en trois ans.

Pourquoi consulter un Psychologue Sexologue ?

Tout phénomène impactant la vie amoureuse ou sexuelle et générant une souffrance est un symptôme pour lequel il est utile de consulter un psychologue sexologue

Il existe des troubles sexuels d’origine psychologique et d’origine organique, d’où l’orientation vers un médecin (généraliste, urologue, gynécologue, cardiologue, psychiatre...) pour effectuer des bilans complémentaires. Que le trouble soit d’origine psychogène ou physiologique, consulter un psychologue sexologue peut s’avérer nécessaire. Il s’agira de trouver ensemble des solutions.

En effet, le manque d'interlocuteur face à un problème sexuel estimé trop intime, voire trop tabou, a tendance à favoriser son installation plus profonde.
Ces problèmes sexuels peuvent, par exemple, relever :
  • Du manque d’informations sur le fonctionnement sexuel
  • Du besoin d’aide à l’épanouissement sexuel
  • D’interrogations sur la sexualité : qu'est-ce qu'une femme fontaine ? Qu'est-ce que l’éjaculation féminine ? Qu'est-ce que l’orgasme clitoridien versus l’orgasme vaginal ? La taille du pénis influe-t-elle sur le plaisir ? La contraception impacte-t-elle la sexualité ?
  • De l'envie/la crainte d'explorer de nouvelles pratiques : qu'est-ce qui est normal ou anormal ?
  • De troubles du désir sexuel (absence de désir, addiction au sexe, fétichisme)
  • De troubles du plaisir et de l'orgasme (dysorgasmie, anorgasmie ou absence d’orgasme, dyspareunies ou douleurs sexuelles)
  • De troubles sexuels apparus lors du projet d’avoir un enfant (lors d’une adoption ou du parcours d’aide à la procréation médicalement assistée – PMA) ou après la naissance de l’enfant.
  • De troubles liés à l’identité sexuelle 
  • De troubles liés à l’orientation sexuelle
  • Chez les hommes, il s’agira surtout de troubles de l'érection (incapacité à avoir une érection ou à maintenir une érection constante) et de troubles de l'éjaculation (éjaculation précoce ou prématurée, éjaculation retardée, anéjaculation ou absence d’éjaculation)…
  • Chez les femmes, il s’agira de troubles de l’excitation sexuelle, de dyspareunies (douleurs lors de la pénétration), de vaginisme (impossibilité d’être pénétrée)…